Raise Your Glass

Un croisement entre Big Brother et Dilemme, bienvenu dans le jeu le plus dangereux du moment : Raise Your Glass
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Keaton Bryan McMillan - I don't want to go to school I just want to break the rules [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Themerys E. Allister

+ Je ressemble grave à : Ariana Grande
+ Dans la vie je suis : étudiante
+ Mon beau visage : one last time i need to be the one who takes you home
+ Messages poster : 76
+ Je me suis inscrit le : 14/08/2014

Keaton Bryan McMillan - I don't want to go to school I just want to break the rules [FINI] Empty
MessageSujet: Keaton Bryan McMillan - I don't want to go to school I just want to break the rules [FINI] Keaton Bryan McMillan - I don't want to go to school I just want to break the rules [FINI] Icon_minitimeVen 19 Déc - 14:56


Keaton Bryan McMillan

 

Nom : McMillan Prénom(s) : Keaton Bryan Surnom(s) : Keat. Date et lieu de naissance : douze janvier 1990 à L.A. Age : 24 ans Nationalité : américain Origines : américaine. Emploi et/ou études : étudiant. Classe sociale : aisé Orientation sexuelle : hétéro. Statut civil : célibataire. Groupe : Millenium. Avatar : Zayn Malik

Let's take a trip to sunset boulevard !

Réaliste
Original(e)
Rebel(le)
Curieux(se)
Impulsif(ve)
Energique
Rêveur(se)
Calme
Sociable


Coléreux(se)
Ambitieux(se)
Prudent(e)
Patient(e)
Dynamique
Créatif(ve)
Doux(ce)
Enthousiaste
Fêtard(e)

In the city of stars
Prénom(s) : Cindel Pseudo : bullseye Age : 17 ans Comment as-tu connu DIIYC ? : à ses débuts, les idées viennent en parti de ma tête. Ton avis sur le forum : c'est mon petit bébé. Autre compte(s) : Savanah Bass, Max K. Wettington && Thomas A. Parker. Inventé/Scénario : inventé Crédit : gifs-tumblr / icon-tumblr / avatar1-snape. / avatar2-snape. Mot de la fin : je vous aime I love you.

Copyright AFTERGLOW




Dernière édition par Minnie A. Blake le Lun 29 Déc - 23:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Themerys E. Allister

+ Je ressemble grave à : Ariana Grande
+ Dans la vie je suis : étudiante
+ Mon beau visage : one last time i need to be the one who takes you home
+ Messages poster : 76
+ Je me suis inscrit le : 14/08/2014

Keaton Bryan McMillan - I don't want to go to school I just want to break the rules [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Keaton Bryan McMillan - I don't want to go to school I just want to break the rules [FINI] Keaton Bryan McMillan - I don't want to go to school I just want to break the rules [FINI] Icon_minitimeVen 19 Déc - 15:02


Because Keaton is my name.


S’il n’a jamais été le petit américain parfait dont rêverais tout les parents, Keaton a su se faire respecter dès lors qu’il est entré au lycée de West Beverly Hills, bien qu’il ne fasse pas parti des élèves populaire et qu’il ne s’y mêlent pas, il n’était pas de ceux à qui on venait prendre la tête. Il n’est rester qu’un an à West Beverly Hills, terminant ses années lycée dans un établissement privé de Malibu où on le voyait comme le mauvais garçon solitaire à ne pas fréquenter. De toute façon il n’était pas du genre à vouloir des amis, pas de meilleur pote, d’amie proche, de petites amies, rien que lui, seul et bien comme il était. Keaton était un garçon sans problème qui faisait pourtant bien peur aux autres, il ne venait pas à l’idée des gens de lui chercher l’embrouille, son côté bad boy, veste en cuir, bottes de motard, cigarette et regard sombre lui donnait un sentiment de puissance qui effrayait un grand nombre de personne. Il ne commence à fréquenter du monde qu’en entrant à UCLA, intégrant la confrérie des « Dark Epsilon », il commence à sortir, faire la fête et à se faire des potes, se taper des meufs, fumer, boire si ce n’est plus. Il suit des études de Commerces mais ne s’y intéresse pas vraiment, tout ce qui compte pour lui c’est obtenir un diplôme pour faire plaisir à sa mère et pouvoir enfin quitter Los Angeles. Keat n’est jamais tomber amoureux et la fille pour qui il éprouvera ces sentiments est bien cacher, il fait tout pour ne pas s’attacher, repousse les filles dès lors qu’il voit qu’elles s’attachent trop à lui et s’amuse même à compter ses conquêtes et à les noter avec les autres membres de sa confrérie. Pourtant, Keat à bien une faiblesse, il a beau dire ce qu’il veut, il ne pense qu’a une seule personne depuis qu’il l’a rencontré en soirée. Hazel Mirnov, et ses potes le savent bien, le premier qui la touche risque sa peau.

Je déteste le lycée et tout ce qui va avec. Les premières copines, les premières fêtes, les premières cuites, les profs qui te demandent toujours si tu es certain que ça va, juste parce-qu’il t’ont entendu dire que tu n’aimais pas faire la fête, ces filles vulgaire qui, bien qu’elles ne soient pas autant appréciées qu’elles ne le pensent essai de te faire venir dans leurs lits, ces cheerleaders qui bien que mignonnes sont arrogantes et prennent tout le monde de haut, ces petites histoires qui ne tournent qu’autour de mesdemoiselles Bass et Sykes, reines du lycée et de leurs petites cours, j’ai nommée tout particulièrement Nathan Sykes, Thomas Parker et toute la clique, sans oublier l’idiot sans cervelle Carter Smith qui suis comme un toutou miss Sykes… Leur histoire est aussi intéressante qu’un épisode des feux de l’amour, au moins Bass et Sykes² nous offrent un plus jolie spectacle à s’envoyer des piques toutes les cinq secondes… Je les détestes, comme je déteste tout ce qui touche au lycée. Ils ne savent sûrement pas qui je suis et j’en suis bien content, personne ne fait attention à moi et pourtant les gens ont peur de moi, simplement parce-que je viens au lycée en moto, que j’ai des tatouages, que je porte une veste en cuir, des bottes noires et pire, je fume. La solitude ne me déplait pas, j’aime plutôt bien ça, c’est assez intéressant, puisque je peux observer le reste du monde sans personne pour m’interrompre. Je ne suis resté qu’un an à West Beverly Hills mais je pourrais vous dire tout ce que faisait chacun de ses élèves et professeurs sans même qu’ils ne sachent que c’est moi. Je ne suis pas cette espèce de lâche qui balance les secrets des uns et des autres pour le plaisir et en se cachant derrière un pseudonyme idiot comme « Gossip Girl » tout en sachant que miss Gossip est en fait un garçon et qu’il n’obtient les informations qu’il balance qu’en utilisant le plus simple des moyens, le bouche à oreille, chacun a sa part d’obscurité, il semble que ceux qui n’ont pas le pouvoir qu’ont Brittany et Savanah se délecte de voir la vie de leurs Queens Bitch étalées au grand jour, sans oublier les détails croustillants qui concerne leurs précieux sujets. La célébrité des uns et la naïveté des autres ne fait que les pousser encore plus vers le bord du ravin, ils finiront tous par tomber un jour et je ne serais pas là pour les rattraper.

J’ai quitter West Beverly Hills après un an, je me lassais clairement de la vie trépidante des deux petites reines et du reste de ce petit royaume si fade et détestable, mon père et ma mère m’ont inscrit dans un lycée privé de Malibu, ésperant ainsi que mes résultats scolaires ne chuteraient plus. Faute de quoi, je serais alors envoyé en pension au Canada, je savais qu’ils ne le feraient jamais, m’envoyer loin d’eux alors même qu’ils avaient causer la perte de mon frère en le faisant avec lui. Gregory avait tellement été remis dans le droit chemin qu’il vivait maintenant à New York et avait terminé strip teaser, que de la joie pour les parents… J’avais donc intégré ce lycée, dont le nom n’est pas utile pour ma seconde année, tout comme à WBH, je n’ai pas fait d’effort pour m’intégré, cependant, j’ai remonter mes notes et j’ai découvert beaucoup de chose intéressante sur la vie au lycée. Observant encore et toujours, dans l’ombre, j’ai eu l’occasion de découvrir que Mona et sa meilleure amie Katia étaient les Savanah et Brittany de Malibu, vraiment, elles prenaient exemple sur les deux reines de WBH, chacune rêvant de devenir comme elles. L’équipe de cheerleaders d’ici n’était pas la meilleure, battu de loin par les Hellcats de WBH, elles n’avaient pas du tout le même niveau ce qui causait bien souvent des tensions entre elles. Les footballeurs étaient les pires que j’ai connus et je me moquais bien de ce qu’ils pouvaient ressentir, j’adorais les voir s’humilier lors des matchs, leur équipe ne valait vraiment rien et secrètement, l’équipe du Sykes me manquait. Le lycée de Malibu avait cependant une longueur d’avance dans un domaine, son club de Maths étant le meilleur de tout l’état, ce qui nous avait permis d’atteindre sans peine le championnat national des sciences. Je me suis rendu compte à cette période de ma vie que j’étais quelque peu différent, plus mature que les gens de mon âge, toujours solitaire, j’inspirais la crainte sans le vouloir, pour les même raisons qu’a Beverly Hills, le simple fait que je sois toujours habillé en noir et que je vienne en moto mais qu’en plus je porte un blouson en cuir avec cette chaleur n’inspirait confiance à personne. Le but recherché d’ailleurs, j’aimais être seul, on ne peut pas me le reprocher. Je n’ai pas vraiment travaillé pendant ces deux ans, pourtant je m’en suis plutôt bien sorti, j’ai obtenu une bourse pour UCLA et j’ai pu intégrer les cours de Commerce que mon père voulait absolument que je suive, comme lui l’avait fait avant. Je n’ai pas intégré les Omega Delta Psy, comme il le voulait, la confrérie des gentlemen très peu pour moi, les Dark Epsilon en revanche… Ce n’est pas réellement une confrérie, du moins elle n’est pas officielle, il s’agit d’une confrérie secrète, celle-ci n’accueillant que des membres triés sur le volet et qui passent les diverses épreuves préparées pour leur intégration, je reviendrais peut-être plus tard sur les trois épreuves que j’ai eu à passer, tout ce que vous avez besoin de savoir maintenant c’est que j’ai été pris. C’était bizarre au début, on aurait dit une  secte, mais j’ai rapidement compris que le but des Dark Epsilon ce n’était pas de faire de la magie noire ou des choses bizarre mais de montrer au reste du campus qui était les plus forts. Je pense notamment aux confréries officielles dans lesquels nous avions des « infiltrés » comme on les appelait, des membres des Dark Epsilon qui avaient intégrés les autres confréries pour pouvoir les détruire de l’intérieur. Je ne parle pas ici de dissoudre les confréries, ce qui serait stupide mais de semer le chaos dans la bonne entente qui y règne, je pense ici au Zêta Bêta Kappa, la seule sororité du campus qui s’était vu sans dessus dessous après que Maura Parks, notre infiltrée est réussi à monter les unes contre les autres, les sept membres du conseil Zêta. Ces filles superficielles n’avaient même pas vu venir ce coup là, la présidente avait été déchu et avec l’influence que nous avions sur les membres, Maura avait été élu à sa place, trois des huit confréries de UCLA avaient subi le même sort, dirigées sans qu’elles ne le sache par des Dark Epsilon. Les Dark sont des personnes à la base solitaire qui tout comme moi ont beaucoup observé leur univers depuis le collège ou bien le lycée. Des personnes qui bien que n’ayant pas souhaiter s’intégrer au départ trouvent en les autres membres une seconde famille. Les Dark ont été mon renouveau, ils ont créer celui que je suis aujourd’hui, le Keaton que les gens connaissent. Le bad boy violent qui inspire la crainte et n’hésite pas à frapper si ce n’est plus pour obtenir ce qu’il veut. Aux yeux des gens je suis un connard malveillant qu’il ne fait surtout pas fréquenté, aux yeux des Dark Epsilon, je suis quelqu’un qui aime s’amuser et qui relève les défis qu’on lui lance. Séduire Hazel Mirnov par exemple. Je la connaissait plutôt bien pour l’avoir observé des heures durant au lycée, elle était amie avec Queen S et Queen B. Une Hellcats parfaite, dont je n'avais pas franchement compris la situation amoureuse. Elle avait d’après certain une vie assez trépidante et on la voyait de temps en temps dans ce club que les Dark fréquentaient depuis longtemps. Un défi de taille que de la séduire alors qu’elle sortait à peine d'un divorce d'après mes sources. J’adore les défis, me taper la fille du doyen dans le bureau de son père avait été un jeu d’enfant, tout comme filmer la jolie petite sainte des Zêta en pleine débauche et poster la vidéo sur le net sans que personne ne sache que toutes les petites misères du campus venait de la création même du doyen, SA confrérie secrète, SES Dark Epsilon. Je suis devenu un vrai génie informatique grâce à Adam, mon mentor Epsilon, je peux pirater vos portables, vos ordinateurs sans même que vous ne vous en rendiez compte et rendre vos vies privés publique en un clic sans même que vous ne sachiez que ça vient de moi. Je sais qu’une bonne partie de l’élite de Beverly Hills est de retour en ville et j’ai hâte de leur montrer ce que le petit inconnu bizarre sait faire, ce qui risque d’être encore plus facile si j’arrive à mener à bien mon petit défi Hazel. Enfin… Je dis ça, mais j’ai l’impression que mes sentiments n’aiment pas ma façon de voir les choses, je pensent de plus en plus à elle et j’ai peur de tomber amoureux, je m’attache et je déteste ça, plus je passe de temps avec elle, plus je m’accroche et c’est tout sauf une bonne idée…


Elle ne m'a jamais épousé, certain l'appelle la chance et moi, elle n'est jamais de mon côté...

Copyright AFTERGLOW

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Keaton Bryan McMillan - I don't want to go to school I just want to break the rules [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bryan Mélisse
» Bryan Habana, joueur de l'année
» Bryan Mcabe a NY
» Bryan Clerc
» Bryan Bordot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raise Your Glass :: Présentations Drink-